Sept décennies de sonneries

Plus de 70 ans d'histoire pour les lignes téléphoniques résidentielles de Loretteville

Comparativement aux téléphones cellulaires, les lignes téléphoniques résidentielles de Loretteville sont souvent très anciennes. En effet, certains numéros à Loretteville existent depuis plus de 70 ans !

Au début des années 1900, quelques commerces sur la rue Racine possèdent déjà un numéro de téléphone. Les numéros utilisés comportaient peu de chiffres, vous trouverez ci-dessous quelques-uns des premiers numéros connus : 

  • 50 → Coopérative l’abeille (aujourd'hui Convivio);
  • 134 → Boucherie Geo. O. Durand;
  • 814 → Hôtel Loretteville.

Pour certains usagers éloignés du centre de Loretteville, il était impossible d'avoir une ligne individuelle. Les habitants d'une même rue avaient donc le même numéro de téléphone : le nombre de sonneries indiquait à l'usager concerné que l'appel lui était destiné.

Quelques années plus tard, les numéros se transforment un peu : un numéro de zone est ajouté avant le numéro de l'usager. À Loretteville, on retrouve une zone principale qui porte le numéro huit. voici quelques numéros qui portent ce préfixe : 

  • Pharmacie Larochelle Enrg. → 8-119;
  • Perrin Glove Co. Ltd → 8-145;
  • Adrienne Savard → 8-006.

En 1952, le registre des étudiants du collège (184 rue Racine) montre que les parents d'élèves rapportent pour la première fois des numéros à sept chiffres. En réalité, le numéro est composé de 4 chiffres et d'un préfixe composé de deux lettres et d'un chiffre. À Loretteville, ce préfixe était VI2. VI étant les deux premières lettres de Victoria, le nom donné au central téléphonique de Loretteville (156-158 rue Racine).

Prenez maintenant quelques instants pour regarder sur votre clavier téléphonique à quoi correspondent les lettres V et I. La réponse est bien 8 et 4, les mêmes premiers numéros que la plupart des lignes résidentielles utilisées par plusieurs citoyens encore aujourd'hui. Ainsi, lors de l'abolition des lettres dans les numéros de téléphone vers 1960, VI2-0000 devient 842-0000. Il ne reste qu'à ajouter l'indicatif régional (418) apparu quelques années plus tard pour en faire un numéro reconnu par tous aujourd'hui.

Si votre numéro commence par (418) 842-____ et que le nombre suivant se trouve entre 1000 et 4999 ou entre 7000 et 7999, votre numéro est potentiellement utilisé depuis plusieurs décennies.

Trois arrêts à l’intersection Monseigneur-Cooke / des Étudiants le 18 mars 2024
Veuillez être particulièrement attentifs